Concert Jeunes Talents 2020

Toujours dans la cour de l'Archevêché, une soirée d'exception présente de jeunes artistes déjà reconnus sur les scènes internationales. Au fil des ans, le public voit évoluer les carrières ainsi de jeunes lauréats sont déjà revenus sur cette scène estivale où les amateurs ont plaisir à apprécier les 3 soirées.

 

 Un forfait pour le concert Jeunes Talents et les 2 soirées du concours est en vente à Festiv'ARLES


Informations et réservations
:
 


 
Festiv'Arles - Maintenance et Traditions
35 place de la République à Arles
tél. 04 90 96 47 00

 

Inès Berlet mezzosoprano

 

Débute sa formation musicale au sein du choeur d’enfants de l’Opéra de Paris.

Formée par Nicole Fallien, Isabel Garcisanz, Anne-Marguerite Werster et Jean-Philippe Courtis au Conservatoire d’Amiens, elle entre en 2010 à la Haute Ecole de Musique de Genève, puis intègre en 2012 le CNIPAL à Marseille. elle reçoit les conseils de Sophie Koch, Teresa Berganza, François Leroux, Ruggero Raimondi et Chantal Mathias.

lle obtient le diplôme d’avocat en 2010.

Lauréate en juin 2013 du Premier Prix au Concours Opéra en Arles ainsi que de la Fondation Mosetti en 2012, elle a été finaliste de plusieurs concours internationaux entre 2013 et 2015. Elle est « meilleure jeune artiste de l’année » dans le tableau annuel du magazine Opernwelt en 2017.

 

Ses premiers rôles d’opéra : chez Mozart, c’est en Chérubin (Le Nozze di Figaro) qu’elle fait ses débuts dans une quinzaine de théâtres français et espagnols en 2014. En 2015, Opéra de Lausanne et Grand Théâtre de Genève dans le rôle de La deuxième dame (Die Zauberflöte).

 

Plus récemment, elle chante le rôle de Cecilio (Lucio Silla) de Mozart au Théâtre Bienne Soleure. Elle se plaît aussi à chanter l’opéra français, avec Carmen (La tragédie de Carmen, 2011-2012), et plus particulièrement les partitions d’Offenbach. Elle se voit confier le rôle de Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann) en 2014 à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra royal de Versailles, et en 2018 sur la scène des opéras de Massy et Clermont-Ferrand, ainsi qu’au festival de St-Céré. La Belle Hélène (2010) et Fragoletto (Les Brigands) à Genève et Bourg-en-Bresse, 2016, lui offrent le plaisir d’allier sens de la comédie et voix.

Dans le répertoire baroque, elle s’illustre dans les rôles de Didon dans l’opéra éponyme de Purcell (Paris, 2013), et de Colette dans Le Devin du village de Jean-Jacques Rousseau (2012), ainsi qu’avec l’ensemble Opera fuoco lors d’un concert Purcell-Bach en 2016. Elle chante sous la baguette d’Hervé Niquet à l’opéra de Rouen dans Médée de Cherubini (2ème suivante de Dircé) au cours de la saison 2017-18.

C’est en 2017 qu’elle fait ses débuts avec Rossini : Rosina (Le Barbier de Séville) dans le cadre de la co-production CFPL – Théâtre des Champs-Elysées (2017-2019), ainsi qu’en Cenerentola, Cenerentola, pour une tournée de 27 représentations avec le Théâtre de Bienne Soleure en 2018.

Claire de Monteil soprano


Originaire de Paris Claire de Monteil commence le piano à cinq ans et chante dès ses huit ans dans le Choeur d’enfants de l’Opéra National de Paris.

 

En 2011, Claire entre à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Maria Diaconu. Elle y obtient un Master d’art du chant en interprétation et reçoit le Prix de la ville de Genève, en 2016. Depuis septembre 2016, elle est artiste résidente à l’Academy of Vocal Arts à Philadelphie (AVA), dans la classe de Bill Schuman.

 

Elle compte déjà plusieurs rôles à son répertoire : La première Dame (La Flûte Enchantée, Mozart), Frau Fluth (Les Joyeuses Commères de Windsor, Nicolai) et La Comtesse (Les Noces de Figaro, Mozart) au Lyric Opera Studio de Weimar en Allemagne, puis à Genève Nella (Gianni Schicchi, Puccini).

 


A l’Academy of Vocal Arts de Philadelphie sous la direction de Christopher Macatsoris, en 2017 elle interprète les rôles de La première Dame (La Flûte Enchantée, Mozart) et Leonora (Le Trouvère de Verdi). En 2018, Ariane (Ariane à Naxos, Strauss) et Suor Angelica (Puccini). En 2019, La Princesse étrangère (Rusalka, Dvořák) et Fiordiligi (Cosi Fan Tutte, Mozart). Elle chatera le rôle d’Amélia dans Le Bal Masqué de Verdi en avril 2020.

 

En décembre 2017, elle fait ses débuts à l’Opéra Grand Avignon dans le rôle de Simone dans les Mousquetaires au Couvent de Louis Varley, sous la direction de Dominique Trottein. En 2015, Concours international Opéra en Arles prix Spécial du Public, et prix Révélation 2015 au Concours international Jeunes Espoirs de l’Opéra Grand Avignon. En octobre 2017, elle est lauréate du concours Giargiari Bel Canto à Philadelphie. En 2018, à New York, elle obtient un Grant au concours Gerda Lissner, et un prix d’encouragement au concours Opera Index. La même année, Claire est demi-finaliste au concours du Belvédère à Jurmala en Lettonie, demi-finaliste au concours de Marmande dans la catégorie opéra ainsi que mélodie française. Puis en septembre 2018, elle gagne le concours international Elisabeth Connell Prize à Sydney en Austalie, un prix remis des mains de Richard Bonynge.


En mai 2019, elle reçoit le troisième prix lors de la compétition The Loren L. Zachary Society for the Performing Arts à Los Angeles, et est de nouveau demi-finaliste du concours Belvédère à Villach en Autriche.
En 2020, Claire est demi-finaliste du Metropolitan Opera National Council de New York.

Jean-François Marras ténor

 

Né à Ajaccio, Jean-François Marras commence la musique à 14 ans avec le chant traditionnel corse et la guitare.

 

A l’âge de 16 ans, il se tourne vers le chant lyrique et commence à étudier avec le baryton Jean-Paul Grisoni, puis avec Jean-Marc Bouget depuis 2017.

 

En 2008, il entre au Conservatoire du 12e arrondissement de Paris, Au cours de sa formation,   il chante Bénédict (Béatrice et Bénédict), Nadir (Les Pêcheurs de perles), le Chevalier de La Force (Dialogues des Carmélites), le Prince charmant (Cendrillon).

 

Sur scène, il est également Hoffmann (Les Contes d’Hoffmann) et Alfredo (La Traviata). Il rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris en septembre 2016 et y interprète les rôles de Lechmere (Owen Wingrave de Britten), Momus et Lycurgue (Fêtes d’Hébé de Rameau), et Der Dichter (Reigen de Boesmans).Il est invité par Eve Ruggeri dans ses festivals : « Un été en Gascogne » où il y interprète le rôle d’Alfredo, également au festival de Chartres pour Don José (Carmen).

 

Cette saison, Jean-François Marras est Sir Bruno Roberton (I Puritani) à l’Opéra national de Paris.

Gilen Goicoechea baryton

 

Né à Bilbao (Espagne), ce jeune baryton basque de nationalité française a fait ses études de chant au conservatoire d’Avignon. Il continue à se perfectionner auprès de différentes personnalités du monde lyrique, telles que Ludovic Tézier, Daniel Salas ou encore Renato Bruson.

 

Il obtient différents prix à plusieurs concours internationaux (Arles, Nîmes, Béziers, Bordeaux, Marmande) et finaliste du concours Voix Nouvelles 2018.

 

Il interprète plusieurs rôles dans : l'heure espagnole, Gianni Schicci, Madama Butterfly (opéra de Nancy), Tistou les pouces verts, la bohème (opéra de Rouen) le chanteur de mexico, les mousquetaires au couvent (opéra d'Avignon), les contes d'Hoffmann (opéra de Saint-Étienne), Rigoletto (opéra de Massy), les 3 valses, monsieur Beaucaire, la belle de Cadix (Théâtre de l'Odeon), Cosi fan tutte, Don Quichotte (festival des coucher du soleil).

 

Novembre 2017 il participe aux Jeunes Ambassadeurs Lyrique à Montréal.

 

Il participe également à la tournée des lauréats de Voix Nouvelles 2018.

 

Il est Rabastens dans « Pomme d'api » (coproduction opéra de Toulon, Nice, Marseille, Avignon), le comte dans « les petites noces » (au Théâtre des Champs-Elysées, opéra de Rouen et Toulon).

 

 

au piano, Mathieu Pordoy 

Pianiste et chef de chant français. Demandé à l’international, il a été invité dans les plus grands théâtres, notamment au Wiener Staatsoper (pour la version complète de Don Carlos), l’Opéra National de Paris (pour les Huguenots et l’enfant et les Sortilèges) et l’Opéra de Zurich (pour Les Contes d’Hoffmann).

Très intéressé par l’enseignement, il a été invité à encadrer de jeunes chanteurs par Joan Dornemann à l’International Vocal Art Institute Tel-Aviv et Montréal, ainsi qu’aux académies du Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg, de l’Opéra de Paris, et du Festival d’Aix.

La saison dernière, Mathieu a fait son double début au Carnegie Hall de New York dans Lélio de Berlioz sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, et en récital avec Sabine Devieilhe, alors remarqué par le New York Times comme « un partenaire superbe, dont le talent artistique a contribué à faire de ce récital un moment privilégié de musique de chambre ». Il a aussi donné une série de récitals avec son complice le ténor Michael Spyres aux Opéras de Bordeaux et Francfort, ainsi qu’au Festival de Lanaudière au Québec, et à La Corogne en Espagne.

Spécialiste du répertoire français, l’Opéra Comique, La Monnaie de Bruxelles, l’Opéra de Monte-Carlo, le Théâtre des Champs-Elysées, Les Chorégies d'Orange, le London Symphony Orchestra, l’Opéra de Cologne, le sollicitent régulièrement pour prendre part à leurs productions.

Mathieu Pordoy a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre tels que : Sir John Eliot Gardiner, Daniele Gatti, François-Xavier Roth, Alain Altinoglu, Fabio Luisi, Evelino Pido, Gianandrea Noseda, Mikko Franck…

Son activité comprend aussi de nombreux récitals et concerts, notamment  Sabine Devieihle aux Musicales de Normandie, le Chœur de Radio-France au Musée d’Orsay, Gaëlle Arquez et Jean-Sébastien Bou à l’Opéra Comique, l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique au Festival d’Edimbourg…

Parmi ses projets: Le Voyage dans la Lune, à l'Opéra de Montpellier, Thaïs à l'Opéra de Monte-Carlo, Pelléas et Mélisande à l'Opéra de Lille ainsi qu'au Théâtre des Champs Elysées,  La Damnation de Faust à Amsterdam, Les Troyensà l'Opéra de Cologne. En récital: avec Sabine Devieilhe au Théâtre de l’Athénée ainsi qu’au festival d’Aix en Provence avec un programme Mozart-Strauss, avec Michael Spyres (Toulouse, Paris et New York), avec la soprano Marina Rebeka (Toulouse), ainsi qu’avec Diana Damrau et Nicolas Testé (tournée en Asie).

Originaire du Sud-ouest, il obtient son premier prix de direction de chant à l’unanimité et avec les félicitations du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, établissement où il a enseigné de 2006 à 2011.